Pékin 2008 : La flamme de la honte ! - Comment vous dire ? - Pascal Berger photographies
mardi 8 avril 2008

Pékin 2008 : La flamme de la honte !

Tout avait commencé sur le parvis des Droits de l'Homme par un rassemblement de Tibétains, venus de toute l'Europe pour faire entendre leur voix tout au long du parcours de la flamme olympique dans les rues de Paris. Ainsi leur drapeau fût à l'honneur toute la journée malgré les quelques vaines tentatives (ils étaient si nombreux) des forces de l'ordre pour le faire disparaître parfois violemment des mains de tous ceux venus dire qu'ils soutenaient cette lutte.

Drapeau Tibétain à la Tour Eiffel
{Le drapeau Tibétain - Parvis des droits de l'Homme - Paris - 7 avril 2008©}
Cliquez sur la photo pour voir plus grand


Le drapeau Chinois aussi espérait être à l'honneur mais c'était sans compter sur les trublions de Reporters Sans Frontières dont le drapeau frappé des "menottes olympiques" venait régulièrement taché de noir le rouge immaculé de la bannière étoilée de jaune.

JO Pékin vs RSF
{Pékin 2008 vs RSF - Paris - 7 avril 2008©}
Cliquez sur la photo pour voir plus grand


Le face à face était installé. D'un côté ceux qui soutiennent les JO de Pékin 2008 avec le drapeau Chinois comme emblème, de l'autre la foule des badauds Tibétains ou non arborant le drapeau du Tibet auxquels se joignaient les drapeaux noirs aux "menottes olympiques" de RSF. Le drame pouvait commencer avec entre les deux des forces de l'ordre et des journalistes, les uns pour arbitrer et éviter les débordements, les autres pour témoigner de tout ce qui pourrait se passer.

Et ce soir de partout on proclame la victoire des anti-JO et des partisans de la défense du Tibet contre la défaite des pro-Pékin 2008 mais aussi la mise à mal de l'esprit du sport et des J.O.



RSF et le Tibet
{RSF et le Tibet vainqueur - Paris - 7 avril 2008©}
Cliquez sur la photo pour voir plus grand


Mais au delà de cette lutte à coup de drapeaux-symboles, le Tibet qui agonise aura-t-il un répit, une chance de voir ses souffrances se finir enfin ? Et que fera-t-on des sifflets et des indignations de toute cette foule réunie pour dire sa désapprobation ?

Ce soir, j'hésite entre satisfaction d'avoir vu le cri des Tibétains ainsi relayé par tant de monde et la honte d'avoir vu tant de déploiement de force pour protéger une flamme éteinte et prisonnière d'un bus alors qu'elle aurait dû bruler tout le long du parcours pour jouer son rôle de symbole de Paix.

J'ai aussi un peu de colère de savoir que nous avons laissé les représentants Chinois gérer ce défilé dans les rues de Paris allant jusqu'à souffler la flamme que je croyais ne jamais devoir s'éteindre. Et si vous vous demandez à quoi ressemblait ce défilé alors voilà...



Flamme au calot
{La flamme au calot - Paris - 7 avril 2008©}
Cliquez sur la photo pour voir plus grand


...quand elle sera descendue de son fourgon, c'est une flamme dissimulée par un calot de CRS que la plupart auront vu !

La honte, je vous dis ! La Honte !


***

D'autres photos dans l'album dédié sur Flickr !
(en attendant qu'ils s'enrichisse des photos
que je n'ai pas encore eu le temps de traiter)


***

J'étais en compagnie de Cédric, Henri, Julien, 10cré
et de quelques autres photographes et caméraman...

***

Posté par lecureuil03 à 05:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires sur Pékin 2008 : La flamme de la honte !

    "(...)et de quelques autres photographes et caméraman"

    Je sais pas si le terme "quelque" est très parlant il y en avait plus que les forces de l'ordres

    Posté par 10cré, mardi 8 avril 2008 à 09:31
  • Pfiou, chapeau, bon reportarge !!!

    Posté par Tatiana, mardi 8 avril 2008 à 09:37
  • excellent reportage!

    Posté par catherine L, mardi 8 avril 2008 à 11:40
  • tout est bien dit ! perso, je ne sais pas quoi en penser... mélanger cette guerre avec les jeux... pfff !

    Posté par sav, mardi 8 avril 2008 à 18:41
  • Tu étais vraiment dans l'action Pascal, pour ramener un tel reportage. As tu vu la tronche en biais de ton CRS de ta dernière photo ? bonne soirée à toi !

    Posté par Gérard, mardi 8 avril 2008 à 19:40
  • être là au bon moment, puis poser les bonnes questions ! les réponses malheureusement ne peuvent être vraies que si on ose remonter le cours du temps et s'apercevoir (avec quel sentiment) que cette situation au tibet ne date pas d'hier , que les rappels ont été fréquents et dès lors que pourquoi les J O doivent ils être mis en cause avec cette véhémence alors que les accords commerciaux ont été salués , que les échanges culturels ont lieu sans manifestation ! deux poids , deux mesures (je ne parlerai pas d'athlètes pris en otage par respect pour les vrais otages, dont ton reportage sur la manifestation Betancourt nous rappelle oh combien il y a des victimes collatérales )

    Posté par joseph, jeudi 10 avril 2008 à 21:12
  • Belles photos....

    ...de la Tour Eiffel avec drapeau Tibetain...mais je pense on peut être pro-Tibetain sans être contre les
    J.O à Pekin...moi je voudrais simplement attirer l'attention sur le fait que la Chine commette une genocide culturelle en Tibet en toute impunité et depuis 60 ans sous les yeux du monde...aussi ils abusent des droits de l'homme contre leur propre compatriots.
    Si tout va si bien en Chine pourquoi il y a des millions des Chinois dans toutes les capitales du Monde...??
    Est-ce que eux ils iront pour fêter les J.O en Chine ...et bien je m'en doute ..En plus les JO ont toujours été politisée et en 1936 Hitler les a utilisé pour redorée ou dorée son blazon...et je voudrais eviter que le gouvernement Chinois fait la même chose...il est temps de faire tomber les masques...et si mon Français n'est pas assez bien tant pis..

    Posté par eribel, jeudi 10 avril 2008 à 21:25
  • Cette journée selon moi

    Ces photos me rappellent de sacrés souvenirs.

    J'étais aussi à Paris ce jour-là.
    Je retiens surtout un défilé de flics à la place de la flamme olympique, et la déception et la colère des parisiens.
    Il faut signaler qu'il y avait deux évenements différents : le passage de la flamme organisé conjointement par les autorités chinoises et françaises, et une manifestation pro-tibétaine sur le trocadéro qui est parti dans l'après-midi en direction du champ de mars. Elle s'est arrêtée sur le mur de verre dans un coin du champ de mars où le mot "paix" est marqué dans toutes les langues, tibétain compris.

    Les mots d'ordre étaient "china china, shame on china", "long life to dalaï-lama", "save panchen lama", "U.N.O. we want justice", "human rigts for tibetans"... mais elle n'a pas été très médiatisée, par rapport au non-passage de la flamme. Je trouve ça dommage.
    Comme il est dommage qu'on retienne plus les débordements des anti-JO et les "china go home" que les mots d'ordre non-violents et surtout non xénophobes tenus par les tibétains à Paris menacés de mort par les militaires chinois et de toute évidence interdits de retourner dans leur pays (recommandations non-suivis par les manifestants, il y avait pas mal de slogans nationalistes pendant la manif, moins répétés que les autres mais répétés quand même)

    Et aussi la femme tibétaine qui allait crier sa douleur devant les CRS qui protégaient la délégation chinoise. Je ne sais pas si un seul a pleuré, moi si.

    Posté par vincent, samedi 7 juin 2008 à 23:15
Poster un commentaire