Mourir en direct et Sortir dans la lumière... - Comment vous dire ? - Pascal Berger photographies
jeudi 3 juillet 2008

Mourir en direct et Sortir dans la lumière...

Ce soir, comme rarement je le fais,
j'ai envie de réagir à chaud
au téléscopage de deux infos.

HONTE au 20H de France 2

"Attention, certaines images peuvent choquer..." Vous avez tous entendu cette phrase en préambule à un reportage télévisé. Ce soir, sans aucune prévention, le journaliste du 20H de France 2 nous a "balancé" le reportage d'un kamikaze Palestinien tué à bout portant sous l'œil de la caméra après qu'il ait foncé au volant d'une pelleteuse sur les passants d'une rue d'Israël. L'émotion qu'a provoqué en moi cette image me laisse à penser que peut-être nombreux ont été ceux qui, comme moi ont été choqué... 3 heures après, je ne peux oublier ces images... Je ne juge pas l'acte qui consiste à tuer un homme comme cela. Là n'est pas mon propos, même s'il y aurait beaucoup à dire. Ce que j'exprime ici, c'est le fait de montrer de telles images et en plus de ne pas prévenir de leur caractère choquant.

Ingrid Bétancourt Libérée

Le Flash d'info qui est tombé ce soir annonçant la libération d'Ingrid Bétancourt est un soulagement pour moi comme pour beaucoup de gens qui ont vécu au rythme des annonces parfois alarmistes, parfois rassurantes concernant sa situation. Cette information provoque également une émotion forte mais celle-ci est un sentiment immense de joie...
J'espère que la folie médiatique qui va poursuivre Ingrid Bétancourt désormais aura des effets réparateurs pour elle et qu'elle ne sera pas sortie de là trop détruite. Gageons que le symbole qu'elle représentait, qu'elle représente et qu'elle représentera désormais ne sera pas trop lourd à porter. Je lui souhaite un avenir aussi radieux qu'un autre détenu de longue peine, Nelson Mandela, dont le destin est aujourd'hui bien plus heureux.


Conclusion

Nous vivons aujourd'hui dans l'instantanéité de l'information et l'abolissement des frontières de celle-ci... La génération des enfants d'aujourd'hui appréhendent cela avec naturel (c'est leur quotidien et ils n'ont pas connu autre chose) là où pour nous cela reste encore exceptionnel... Mais est-elle, cette génération, suffisamment et correctement préparée à recevoir ces images émotionnelles ? Ou est-t-elle tellement anésthésiée par ce quotidien qu'elle ne réagira bientôt plus à l'extraordinaire que comme si c'était banal ?


La photo du jour : Sortir dans la lumière

Lumière de sous-bois
{Lumière de sous bois - Forêt de Compiègne - 29 juin 2008©}
Cliquez sur la photo pour voir plus grand.


*
***
*

Posté par lecureuil03 à 05:00 - - Permalien [#]